Une approche multidisciplinaire

Les arts du spectacle constituent aujourd’hui un domaine en perpétuelle mutation, riche en développements culturels, économiques et sociaux de toutes sortes. Spectacle vivant (théâtre, danse, performance) ou enregistré (cinéma, vidéo, arts numériques et photographie) sont autant de pratiques singulières que les artistes ne cessent de confronter, de rapprocher, de combiner. C’est pourquoi il apparaît essentiel d’envisager aujourd’hui l’enseignement des Arts du spectacle dans une dynamique globale et délibérément multidisciplinaire, qui ouvre progressivement à des formations spécifiques et spécialisées.

Cinéma et théâtre à l'ULg

Les arts du spectacle forment un domaine d’étude particulier en ce qu’il exige une articulation forte avec le milieu professionnel, afin de garder un contact permanent avec la création contemporaine, tant sous l’angle esthétique que sous celui de ses modes de production. En construisant des liens étroits avec les créateurs et les producteurs, le programme du master prépare les futurs diplômés à s’insérer dans un milieu professionnel requérant des compétences à la fois théoriques et pratiques. C’est pourquoi, parallèlement aux enseignements fondamentaux (histoire, esthétique, sémiotique, sociologie, etc.), il accorde une place importante aux stages et aux ateliers de production et de création dirigés par des professionnels et des artistes reconnus.

Une formation progressive

La formation dispensée à l’Université de Liège présente l’originalité d’envisager globalement l’ensemble des disciplines relevant des arts du spectacle (théâtre, cinéma, danse, vidéo, etc.). Du bachelier aux différents masters, le cursus évolue progressivement vers une spécialisation dans l’un des domaines suivants : spectacle vivant et images numériques, cinéma et vidéo documentaires, didactique et éducation aux médias.

Afin de donner un haut degré de polyvalence aux diplômés en Arts du spectacle, le programme de la première année organise un cursus commun couvrant les deux territoires du spectacle vivant et du spectacle enregistré. Les cours (théoriques, analytiques, pratiques) abordent toutes les variétés de spectacles sous l’éclairage de disciplines diverses (histoire, esthétique, sociologie, économie, technologie). Ils embrassent aussi bien la théorie des spectacles et leur analyse que les conditions économiques de leur financement, de leur production et de la gestion des entreprises. L’atelier pratique et le stage (180 h) offrent aux étudiants une première spécialisation professionnelle dans l’un des deux secteurs de base.

Les trois finalités organisées en seconde année (cinéma documentaire, spectacle vivant et images numériques, didactique) sont essentiellement axées sur la professionnalisation. Elles comportent chacune des cours approfondis de connaissance du secteur (notamment en Belgique), des ateliers d’écriture et de conception de projets, des ateliers de production et de réalisation et enfin un second stage de 160 h. La finalité didactique comprend un ensemble de cours théoriques interdisciplinaires (communs à toutes les finalités didactiques organisées à l’ULg), des ateliers et des stages d’enseignement en milieu scolaire.

La formation en Arts du Spectacle de l’Université de Liège poursuit plusieurs objectifs :

  • doter ses futurs diplômés d’une culture approfondie relative à l’ensemble des spectacles vivants (théâtre, danse, opéra…) et enregistrés (cinéma, vidéo, arts numériques)
  • leur permettre d’acquérir une solide connaissance des conditions macro-économiques internationales et des modes de production théâtraux et audiovisuels
  • leur assurer la maîtrise, sur le plan micro-économique, des techniques de gestion spécifiques aux structures de production culturelle
  • les familiariser aux techniques d’expression propres aux arts du spectacle et développer leur créativité grâce à des ateliers assurés par des artistes et des professionnels invités