L'enseignement

Agrégation de l’enseignement secondaire supérieur et finalité didactique

Accessible aux titulaires d’un Master en Arts et Sciences de la Communication à finalité spécialisée ou approfondie ainsi qu’aux détenteurs d’une licence « avant réforme » ou d’un Master en un an, l’AESS en Arts et Sciences de la Communication vise à former des professeurs en arts du spectacle ou en arts d’expression appelés à exercer dans l’enseignement secondaire général ou artistique, dans l’enseignement supérieur ou dans des cycles de formation continue ou de promotion sociale.

De manière générale, la formation proposée comporte 315 heures de cours, stages et séminaires, pour un total de 30 crédits. Elle reprend les 13 compétences à développer chez les étudiants telles qu’énoncées dans le Décret-missions de 2001 et permet l’acquisition de connaissances socioculturelles, pédagogiques, affectives et relationnelles. Le futur enseignant travaillera en effet sans aucun doute dans un monde qui sera différent de celui d’aujourd’hui. Il doit donc être capable d’évoluer, de s’adapter, de faire face aux changements. L’AESS doit l’y préparer en lui fournissant les outils de base nécessaires, à savoir de solides compétences didactiques disciplinaires, une capacité réflexive sur son travail, une analyse critique sur les systèmes et les modalités de l’enseignement. La formation doit aussi l’aider à faire face aux problèmes qu’il rencontrera, à imaginer de nouvelles réponses à la fois dans sa classe, dans son école et dans ses milieux de vie.

Dans le but de répondre à ces exigences, l’AESS est essentiellement axée sur la professionnalisation et, à ce titre, comporte, outre les cours théoriques interdisciplinaires (communs à toutes les finalités didactiques organisées à l’Ulg), des ateliers de didactique appliquée et des stages d’enseignement en milieu scolaire.

Lié à la discipline propre au cursus de l’étudiant, l’enseignement de la didactique spéciale envisage la communication en général et les arts du spectacle en particulier et ce sous l’angle de leur transposition en milieu scolaire. Il propose dès lors, d’une part, une réflexion théorique qui questionne les savoirs à enseigner et les compétences à transmettre ainsi que les méthodes pédagogiques à privilégier. Il aborde également, sous l’angle de mises en situation originales, la problématique des référentiels, de la préparation de leçons ou encore de l’évaluation des compétences. D’autre part, visant à doter les étudiants des outils nécessaires à leur insertion dans le milieu professionnel, le cours encadre 40 heures de stage d’enseignement ainsi que des activités scolaires hors cours. Ces dernières activités d’immersion permettent à l’étudiant de prendre connaissance du fonctionnement d’une école, d’encadrer des élèves lors d’une sortie pédagogique ou encore d’accompagner un éducateur sur le terrain.

Vous pouvez retrouvez le programme détaillé des cours sur cette page.

Enfin, si l’AESS en Information et Communication ou le Master en Arts du spectacle à finalité didactique ouvrent la voie aux métiers de l’enseignement, cette formation peut également conduire à exercer des fonctions pédagogiques en milieu culturel. Formés tant à l’image, qu’à la réflexion et aux techniques d’animation, l’étudiant sera en effet, au terme de ce programme, à même d’orienter son parcours professionnels dans d’autres voies que celle de l’enseignement au sens strict.

A noter que les détenteurs d’un bachelier peuvent entamer un Master en Arts du spectacle à finalité didactique lequel inclut, outre le mémoire et un enseignement spécialisé en esthétique de l’image, les cours au programme de l’agrégation. Le titulaire d’un Master à finalité didactique se voit ainsi également attribuer le titre d’Agrégé de l’Enseignement secondaire supérieur.