Master international en études cinématographiques et audiovisuelles


Objectifs généraux

La formation, de type recherche, vise à former, à un niveau d’excellence européen, un nombre limité d’étudiants dans le domaine de la recherche en Études cinématographiques et audiovisuelles. Les différentes universités partenaires, qui ont toutes des départements ou des filières spécialisés dans ce domaine, ont décidé d’unir leurs compétences spécifiques pour offrir un co-diplôme européen de niveau master original et unique. En effet, outre la diversité des cultures universitaires ici réunies, les spécialités particulières développées chez chacun des partenaires, forment un ensemble à la fois ouvert et multiple, étoffé et spécialisé, qui n’existe dans aucune université prise individuellement. L’offre globale ainsi proposée donne une véritable « plus value » internationale à cette formation pleinement européenne.

Partenaires actuels

L’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (France)

L’université de Paris Ouest Nanterre La Défense (France)

Université Charles-De-Gaulle Lille 3 (France)

L’Università Catolica del Sacre Cuore di Milano (Italie)

Università degli Studi Roma 3 (Italie)

L’Università degli Studi di Udine (Italie)

L’Université de Liège (Belgique)

La Ruhr Universität Bochum (Allemagne)

La Goethe Universität Frankfurt (Allemagne)

Le Birkbeck College of the University of London (Grande Bretagne)

L’Universitat Pompeu Fabra de Barcelona (Espagne)

Mobilité étudiante

Les étudiants inscrits dans ce Master International auront un cursus sur deux ans impliquant une mobilité obligatoire dans deux universités d’autres pays que celui de leur université de départ.

Cette mobilité est définie par les principes suivants :

  • L’étudiant doit accomplir une mobilité de deux quadrimestres sur les quatre de son master. Cela représente donc 50% de la formation suivie à l’extérieur (dans deux universités différentes) et 50% dans son université d’origine. Le deuxième quadrimestre du 1er master et le premier quadrimestre du 2ème master sont vivement conseillés pour effectuer cette mobilité.
  • Cette mobilité doit concerner deux partenaires différents (un par quadrimestre) et si possible deux pays différents.
  • Au cours de chacun des quadrimestres de sa mobilité, l’étudiant doit suivre tous les enseignements définis par la maquette des quadrimestres respectifs (soit cinq séminaires en 1er master – 25 crédits – et trois séminaires en 2ème master – 15 crédits).
  • L’étudiant doit valider les enseignements suivis dans les universités d’accueil conformément aux procédures d’évaluation en vigueur dans cette université d’accueil.
  • Chaque université sera attentive à transmettre, autant que possible, les notes des étudiants dans des délais qui rendront compatibles les différents calendriers universitaires.
  • Le travail de recherche (mémoire préparatoire et mémoire final) de l’étudiant est à accomplir en principe dans son université d’origine, sous la direction d’un professeur de cette université. Toutefois, il est possible, selon les cas qui se présenteraient, d’envisager des co-directions de recherche entre professeurs appartenant à deux universités différentes. La soutenance se fera dans ces cas toujours dans l’université d’origine.

 

Structure de la formation

Le programme consiste en une formation de deux ans (1er master et 2ème master) comportant quatre quadrimestres au total et totalisant 120 crédits ECTS.

En 1er master, l’ensemble est construit à partir de modules d’enseignements spécialisés (cinq par quadrimestre), et facultativement d’un module linguistique de formation aux langues des pays d’accueil choisis. Un dossier de recherche appelé « mémoire préparatoire » devra être présenté par l’étudiant à la fin de son 1er master et validé par le promoteur de recherche et un lecteur extérieur.

En 2ème master, le programme comporte trois modules d’enseignement spécialisé par quadrimestre. S’y ajoute la finalisation du mémoire de recherche personnel que l’étudiant devra défendre oralement devant un jury pour clôturer son programme en 2ème master.

Crédits

Chaque séminaire de spécialité vaut 5 crédits ECTS, ce qui représente 50 crédits de séminaires pour le 1er master et 30 crédits de séminaire pour le 2ème master. Le « mémoire préparatoire » du 1er master vaut 10 crédits et le mémoire final après défense 30 crédits.

Connaissance et formation linguistique

Les candidats devront posséder les compétences linguistiques suffisantes pour suivre des enseignements et rédiger des travaux dans la langue des pays où ils séjournent. Chaque université s’engage à vérifier le niveau de langue des étudiants qu’elle sélectionnera avant leur départ. Une certification de niveau B1 ou B2 est vivement conseillée. En outre, des modules de formation linguistique dans les langues des pays partenaires peuvent être proposés aux étudiants du Master. Cet enseignement est facultatif et ne sera pas validé par une note. Cet enseignement sera organisé par les services compétents des universités partenaires.

 

  • Consultez le programme des cours à l’ULg.
  • Pour plus d’informations, n’hésitez pas à rencontrer Marc-Emmanuel Mélon, lors de ses permanences.
  • Vers le site du Master international