Ateliers pratiques

Les étudiants en Médiation culturelle et métiers du livre bénéficient, en plus d’une solide formation intellectuelle, d’un entraînement pratique aux métiers de la communication culturelle et de l’édition.

Un ensemble de cours portant sur les techniques de gestion, la librairie et l’édition, les stratégies de communication ou encore la chronique culturelle et la vulgarisation scientifique sont confiés, pour la plupart, à des praticiens chevronnés, choisis pour leur expérience, les responsabilités qu’ils exercent dans leur sphère d’activité, les compétences spécialisées qu’ils détiennent, mais aussi pour leurs qualités pédagogiques.

Les professionnels intervenant dans le programme des cours constituent un point d’interface capital entre le Master et le monde du travail, en faisant office de relais pour les étudiants en recherche d’un stage, puis d’un premier emploi.

Le cours de Principes de gestion (N.) introduit aux matières de la gestion de l’entreprise. Il permet de faire le tour des domaines clefs de l’entreprise. Il met en exergue les outils pratiques nécessaires à la compréhension des mécanismes de la gestion des principales fonctions et de la prise des principales décisions dans l’entreprise : gestion des ventes, production, approvisionnements et trésorerie, décision d’investissements et politiques du financement et de l’endettement.

Le cours de Pratique de l’édition dispensé par Benoît Peeters (écrivain, scénariste, directeur de la maison d’édition Les Impressions nouvelles) aborde, à la lumière de cas de figure concrets, l’ensemble de la chaîne de production de l’œuvre et du livre : choix et évaluation des manuscrits, relations personnelles et contractuelles avec les auteurs, préparation d’un ouvrage, maquette et  ligne graphique, correction des épreuves, rapport avec les  imprimeurs, diffusion et distribution, promotion et relations avec la presse, etc.

L’atelier de Pratique de la librairie et de la diffusion assuré par Gilles Martin (libraire et directeur des éditions Aden) examine les contraintes et les ressources de la diffusion et de la distribution du livre : mise en place, gestion et rotation des stocks, principe de l’office, communication autour du livre et en direction du lecteur, rôle de conseil du libraire, effets de rétroaction possible de la demande sur l’offre de nouveaux titres ou de nouvelles collections, etc. Sans négliger le tournant numérique du livre et de l’édition, dans ses répercussions pratiques sur la circulation des ouvrages et la reconfiguration du métier de libraire et de diffuseur.

Le cours de Traitement de texte et techniques automatiques de l’édition, proposé par Gérald Purnelle (chef de travaux ULg), initie les étudiants aux fonctionnalités des principaux logiciels de traitement de texte (Word, Indesign), avec pour objectif de les amener à réaliser des travaux de composition de qualité. C’est pourquoi il a aussi pour objet l’apprentissage détaillé des règles et usages de la typographie française. Les exercices pratiques et l’examen final consistent en un travail progressif d’édition et de mise en forme de documents prêts pour l’impression.

Animé par Carl Havelange (FNRS/ULg), un Atelier de médiation par l’écriture entraîne les étudiants à expérimenter personnellement et à développer les possibilités offertes par l’écriture pour le déploiement de la communication interpersonnelle.

Le cours d’Analyse systémique et processus de communication assuré par Véronique Servais (Chargée de cours ULg) prend appui sur des situations de communication réelles afin d’initier les étudiants à l’approche interactionnelle et aux principaux outils de résolution de problèmes. A la faveur de nombreux exercices pratiqués en classe, les étudiants apprennent à analyser une situation de communication conflictuelle sans prendre parti, à observer le comportement non verbal, à discerner la dimension implicite d’un message, etc.

Directrice de la Communication à l’Opéra Royal de Wallonie, Martine Van Zuylen anime un atelier de Communication des institutions culturelles. Elle y met les étudiants en possession des principaux outils nécessaires à l’élaboration et à la mise en œuvre d’opérations de communication dans le secteur culturel : processus et problèmes de communication interne, élaboration de campagnes de presse, usages des nouvelles technologies pour la rencontre avec le public, etc.

Le cours de Politique de l’éducation permanente en Belgique, assuré par Daniel Courbe (Service Inspection de la Culture CFWB), porte sur une notion qui constitue un fil rouge des politiques culturelles publiques. L’éducation permanente a pour vocation le développement d’une citoyenneté active par l’accès aux œuvres, aux pratiques et aux institutions culturelles qui forgent l’identité collective. Sous forme de séminaire interactif, il vise à rendre les étudiants capables de structurer un projet personnel d’action dans le cadre de la démocratisation de la culture.

Le cours de pratique de la critique culturelle d’Alain Delaunois (journaliste, RTBF) se préoccupe des conditions de création, réalisation, production et diffusion de sujets journalistiques culturels. Les outils du travail journalistique sont spécifiquement orientés vers différents domaines de création, qu’il s’agisse du cinéma, de la télévision, des musiques, des arts de la scène, du livre, des arts plastiques, et des médias. Le cours proposé est essentiellement constitué par des exercices et la réalisation de travaux pratiques, à destination de l’Internet, de la radio et de la presse écrite. Les objectifs du cours sont doubles : d’une part, développer une pratique d’écriture rigoureuse et attrayante, qui n’empêche pas l’expression d’une subjectivité personnelle. D’autre part, articuler un discours critique étayé à propos de sujets culturels, en s’appuyant sur des réalisations personnelles qui doivent tenir compte des contraintes de la profession de journaliste culturel (choix de sujets, angle d’approche, types de publics concernés, délais d’écriture, différents supports médias).

L’atelier multimédia de vulgarisation scientifique de François Louis (journaliste, RTBF), est basé sur des exercices de presse écrite (notamment en ligne) et de télévision appliqués au secteur des sciences. Les meilleurs travaux pratiques sont d’ailleurs susceptibles d’être publiés dans des médias professionnels. Il s’agit ici de perfectionner des réflexes journalistiques de base (recherche de l’information, recoupement des sources, techniques de l’interview, simplification du message, etc.) dans le domaine exigeant des sciences et des techniques. Un accent particulier est placé sur les techniques de vulgarisation (la narration, le registre métaphorique, infographie…). Sur ce thème, les étudiants sont amenés à réaliser un article de presse écrite d’envergure ou un reportage de télévision sur un sujet à caractère scientifique. Les travaux audio-visuels comprennent toutes les étapes de la fabrication de l’information, de la prise d’images au montage. Quelques séances, plus théoriques, sont consacrées au journalisme en ligne.